Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sauver la planète relève de la responsabilité de chaque pays

par Pandore 14 Décembre 2009, 15:59 Planète

" La plus coûteuse des dépenses, c'est la perte de temps."

  Théophraste



feux-en-amazonie 256
       Amazonie, aujourd'hui                                                    Source photo: Araquem Alcantara/ AFP , link


  Admettons qu'un protocole positif sorte du sommet de Copenhague : les différents pays du monde réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre pour limiter une hausse mondiale de température à 2°c. Jean Tirole, économiste, propose, dans Le Monde, de mesurer précisément le niveau des émissions dans chaque pays grâce à un réseau de satellites, de créer un système mondial de droit à polluer négociable sur un marché et de mettre en place une gouvernance mondiale incitant les pays à se joindre à l'effort de lutte contre le réchauffement climatique.


  Il semble qu'avec une population mondiale grandissante qui atteindra environ 9 milliards d'habitants d'ici 2050, seule l'énergie nucléaire pourrait satisfaire les besoins énergétiques d'une telle population. Pour beaucoup d'écologistes, le nucléaire est la bête noire, pourtant un nucléaire maîtrisé, tel que la fusion nucléaire, serait la solution appropriée en regardant à long terme et à grande échelle. Il faut savoir que certains éléments des panneaux solaires sont polluants, les éoliennes ne pourraient produire assez d'énergie pour une ville comme New York ou Londres sans en installer des "champs" entiers en pleine mer, enfin les barrages hydrauliques déstabilisent au fil du temps le sol environnant. 


  Après une semaine de sommet, l'Union Européenne prévoit un objectif de réduction de gaz à effet de serre de 30% d'ici 2020, contre 20% aujourd'hui et une aide de 7,2 milliards d'euros sur 3 ans pour les pays pauvres afin d'affronter eux même l'impact du réchauffement climatique; même si l'UE ne s'est pas prononcée sur des objectifs à long terme. Cette réduction sera-t-elle suffisante? Les Etats Unis commencent à imprégner dans leur langage le vocabulaire du réchauffement planétaire et admettent que les gaz à effet de serre peuvent être nocif pour la santé publique. Cependant la Chine, l'Inde et même la Russie ne donnent encore aucun signe positif. Les pays pétroliers comme l'Arabie Saoudite semblent refuser tout compromis et lancent un scepticisme sur les travaux des climatologues en les lynchant avec un "climategate". 


1-an-advertising-billboard-depicts-german-chancellor-angela.jpg
Aéroport international de Copenhague            REUTERS/ Christian Aslund/Greenpeace/handout, link


  Si on se place dans un avenir proche, tout pays doit contribuer à la limitation du réchauffement climatique car aucun échec ne peut être toléré. Même si l'effort de la communauté internationale aboutit aux attentes du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC), nous subirons un réchauffement dû à l'ère industrielle, soit 150 ans de production industrielle. Qui prendra la responsabilité d'une aggravation irréversible?
 






 

commentaires

Haut de page