Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le prix Nobel de la paix 2010 a été décerné au chinois Liu Xiaobo, aujourd'hui emprisonné

par Pandore 8 Octobre 2010, 15:48 Asie

 xiaobo_postcard.jpg

                                                           Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010 (link)

 

  Dans les prisons chinoises, depuis décembre 2008, Liu Xiaobo purge sa peine de 11 ans pour   "subversion du pouvoir de l'Etat" après avoir été l’un des auteurs de la Charte 08 (link), un manifeste réclamant la liberté d’expression et des élections pluralistes en Chine. Intellectuel chinois, il participa en juin 1989 aux manifestations de la place Tiananmen, il en survivra mais paie aujourd’hui le prix de vouloir la liberté et la démocratie dans son pays. La liberté d’expression semble en Chine totalement interdite.

 

  Et pourtant, le comité Nobel (link) a décerné le prix Nobel de la paix 2010 à Liu Xiaobo, vendredi 8 octobre,  provoquant le grincement de dent du gouvernement chinois, voire sa colère, qui considère ce dissident comme « un criminel condamné par le système judiciaire chinois parce qu'il a enfreint les lois chinoises ». Bon nombres de pays félicitent ce choix contesté seulement par la Chine. La France, par l’intermédiaire de Bernard Kouchner, le ministre des Affaires étrangères, « rappelle son attachement à la liberté d'expression partout dans le monde » et ajoute que « le comité Nobel, qui fait ses choix de manière indépendante, a voulu adresser un message fort à tous ceux qui militent pacifiquement pour la promotion et la protection des Droits de l'Homme » (link). Dans ce pays de l'est asiatique, quelques manifestations ont acclamé cette nouvelle, directement réprimandées mais qui marque de manière symbolique un brin d’espoir pour le combat de la liberté et une reconnaissance par la communauté internationale. Certains citoyens chinois ont déclaré sur Twitter avec prudence qu’ils mangeront du saumon à diner en l’honneur de la Norvège.(link)

 1422168_3_3f3e_photo-de-liu-xiaobo-dans-les-mains-de-son.jpg                           Photo de Liu Xiaobo dans les mains de son épouse, Xia, le 3 octobre 2010.                                                                                                            Reuters/Petar Kujundzic (link)

 

  Sera-t-il libéré pour autant ? Le président américain Barack Obama a en outre demandé sa libération. Ce prix pousse la communauté internationale à réfléchir sur l’état des droits et des libertés en Chine. Un prix alarmiste qui remet en cause le respect de ces droits à travers le monde et le combat à mener encore aujourd’hui.

 

   Il est certain que le gouvernement chinois va exprimer son mécontentement et risque de freiner les relations diplomatiques  et les échanges économiques avec la Norvège. Une colère à chaque fois présente lorsque tout pays interfère dans les affaires internes de la Chine. Après celui reçu par le Dalaï Lama, le leader spirituel tibétain en 1989 et celui de la Littérature par  l'écrivain Gao Xingjian en 2000, ce prix pourrait marquer un véritable avertissement contre la Chine face à son manquement aux Droits de l'Homme.  

 

 

   A lire:

   Discours de Liu Xiaobo lors de son procès en décembre 2009 (link)

   Charte 08 (link)

 

   A voir:  

 (link)

 

 

 

 

commentaires

Haut de page