Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Editorial

" Si les portes de la perception étaient nettoyées, chaque chose apparaîtrait à l'homme comme elle est."
William Blake - The Mariage of Heaven and Hell 

      Le XXIème siècle s'avère palpitant entre les élections présidentielles à travers le monde, les enjeux économiques et politiques, et l'avenir de notre planète. Si la crise dans laquelle nous vivons n'est pas arrivée à son terme, si les conflits persistent et si le réchauffement climatique continue de progresser, rien ne doit laisser dissiper la volonté et l'obstination à l'évolution de notre monde. Si nos mentors croient que la jeunesse d'aujourd'hui va laisser ce monde dépérir, il en est vain! L'avenir du monde et le chemin qu'il prends inquiète l'ensemble de nos concitoyens. Mais croire que la vie est un long fleuve tranquille, c'est être naïf envers le monde réel. " Les ténèbres de l'ignorance et de la servitude ne vont pas s'effacer par une lueur éclatante et soudaine, mais par une longue série d'aurores incertaines" nous rappelle Jean Jaures.

    Il faut pour cela comprendre comment fonctionne ce système, quels en sont rouages, qui dirige les commandes, et vers quel horizon mène-t-il la barre? Le temps est venu d'un monde multipolaire où la mondialisation a accéléré le processus. Les intérêts contradictoires des puissances compliquent la tâche et les défis face au réchauffement planétaire risquent de bouleverser les modes de vies. Le capitalisme va-t-il s'aligner sur l'écologie? La paix est-elle une utopie? La montée en puissance de certains pays, la dégradation de certains autres, les besoins fondamentaux de l'humanité, les inégalités persistantes et l'évolution des technologies nous amènent à réfléchir sur la voie à prendre, guidée par des valeurs.     

    J'ajouterai pour conclure que cette réflexion ne doit pas nous faire oublier que nous sommes acteur de nos vies, de notre avenir mais aussi celui de notre monde. Le pouvoir des mots est sans égal s'il est suivi d'actes vertueux et dignes de notre humanité et de notre intelligence. Et c'est par une citation de Vernant que je mets fin à mes mots: " La mort est comme un océan qui vous borne. La vie ne vaut d'être vécue que si il y a eu en elle quelque chose qui la dépasse."   
 

 

Pandore

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page